jeudi, juin 01, 2017

LA GRAVE DECISION DU PRESIDENT AMERICAIN : DONALD TRUMP DE RETIRER SA SIGNATURE DE LA COP 21 !

LA GRAVE DECISION DU PRESIDENT AMERICAIN : DONALD TRUMP DE RETIRER SA SIGNATURE DE LA COP 21 !

Après des semaines d'atermoiements, le président américain a finalement tranché. Donald Trump, qui se trouve à la tête du deuxième pays le plus pollueur du monde, a annoncé jeudi 1er juin la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat. Ce texte historique, signé par 194 autres pays en décembre 2015, vise à contenir la hausse de la température moyenne mondiale "bien en deçà" de 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle.


D’ores et déjà, l’administration américaine détricote toutes les régulations mises en place par l’ancien Président OBAMA relativement à l’application des décisions de l’accord de Paris sur le climat.
Certes, les Etats-Unis disposaient des moyens d’appliquer de façon formelle cet accord sans trop d’efforts.
Cependant, les Etats-Unis par l’accord du Président OBAMA s’étaient engagés à réduire de 24 à 26% d’ici 2025 leurs émissions de CO2 sur la référence de base de 2005.


Certes, le réchauffement climatique se poursuivait car les décisions d’aujourd’hui, ne peuvent altérer des pratiques découlant de l’avant COP 21sur des décennies. Malgré tout la limitation prévue de 2 degrés inversait le processus engagé.
Cette décision du Président américain de remettre la cause la signature est une faute politique. Elle peut  remettre en cause l’accord si cette décision ouvre la porte à d’autres retraits de gouvernements égoïstes  qui seraient simplement désireux de développer à tout prix une croissance au détriment des conditions d’existence des populations.
La Chine premier pollueur pour ce qui la concerne, a réaffirmé sa volonté de respecter l’accord. Lee Etats-Unis avec 19% du total des émissions à effet de serre sont le deuxième pollueur du monde et leur retrait est inquiétant !que fera par exemple la Russie le cinquième pays pollueur au monde ?


Qu’un grand pays comme les Etats-Unis se livre à cette attitude est aussi une faute morale que l’histoire jugera.

En effet déjà, dans certaines grandes villes urbaines les pollutions actuelles conduisent à des pathologies lourdes frappant notamment les enfants et les personnes âgées.
La déforestation de l’Amazonie, la montée des océans avec la fonte des glaces constatée dans l’Arctique, et le danger visant l’antarctique actuellement protégé sont lourds de sens pour l’avenir.
Notre ambition de promouvoir la science globale pour la paix sera compliquée si l’accord de Paris est menacé.
En effet et selon, les exodes de populations victimes de sécheresse, de manque d’eau, et d’autres victimes de tornades, de cyclones, de tsunamis, avec des îles qui seront noyées sur les eaux comme les Maldives provoqueront des troubles sociaux, des exodes anarchiques de flux migratoires perturbant les équilibres fragiles d’autant plus en période de crise. Des tensions surgiront opposant les populations, créant des conflits, voire des guerres.

Le combat contre le terrorisme, n’a pas besoin d’un nouveau pôle de difficultés au sujet de tensions qui diminueront les moyens consacrés à la lutte contre le premier.
Peut-on encore croire ou espérer en la lucidité retrouvée du Président américain insaisissable, instable, sujet à des sautes d’humeur ou des positions d’humeur que ses nombreux tweets révèlent ?

Les opinions publiques mondiales sont appelées à se manifester ! La paix ne concerne pas que les conflits militaires d’armées ou de groupes fanatisés utilisant les armes conventionnelles, chimiques, bactériologiques et l’arme nucléaire de destruction massive. Les troubles et conflits liés au dérèglement climatique peuvent modifier l’équilibre mondial déjà fragile.

L’heure est grave, qu’en pensez-vous ? Que comptez-vous dire et faire ?

Guy CREQUIE
Ecrivain français observateur social
Représentant français d’ONG internationales de d’harmonie –Messager de la culture de la paix de l’UNESCO




THE SERIOUS DECISION OF THE US PRESIDENT: DONALD TRUMP TO WITHDRAW SA SIGNATURE OF THE COP 21!

After weeks of excuses, the US president finally sliced. Donald Trump, who is in charge of the second country more the pollutant of the world, announced Thursday, June 1 the exit of the United States of the agreement of Paris on the climate. This historical text, signed by 194 other countries in December 2015, aims at containing well the rise of the world average temperature “in on this side” 2°C compared to the preindustrial era.


Right now, the American administration unknits all the regulations installation by former President OBAMA compared to the application of the decisions of the agreement of Paris on the climate.
Admittedly, the United States had the means of applying in a formal way this agreement without too many efforts.
However, the United States by the agreement of President OBAMA had committed itself reducing by 24 to 26% by 2025 their CO2 emissions on the basic reference of 2005.


Admittedly, climate warming continued because the decisions of today, cannot deteriorate practices rising from before COP 21sur from the decades. Despite everything the limitation envisaged of 2 degrees the involved process reversed.
This decision of the US president to give the cause the signature is a political fault. It can call into question the agreement if this decision opens the door to other withdrawals of egoistic governments which would be simply eager to develop at all costs a growth to the detriment of the conditions of existence of the populations.
China first pollutant for what concerns, reaffirmed its will to respect the agreement. Lee the United States with 19% of the total of the emissions for greenhouse effect are the second pollutant of the world and their withdrawal is worrying!what will make for example Russia the fifth country pollutant in the world?


That a large country as the United States devotes itself to this attitude is as a moral fault as the history will judge.

Indeed already, in certain urban big cities current pollution leads to heavy pathologies in particular striking the children and the elderly people.
The deforestation of Amazonia, rise of the oceans with the cast iron of the ices noted in the Arctic, and the danger aiming at the Antarctic currently protected are heavy direction for the future.
Our ambition to promote total science for peace will be complicated if the agreement of Paris is threatened.
Indeed and according to, the exoduses of populations victims of drought, lack of water, and other victims of tornadoes, cyclones, tsunamis, with islands which will be drowned on water as the Maldives will cause social disturbances, anarchistic exoduses of migratory flux disturbing fragile balances all the more in crisis period. Tensions will emerge opposing the populations, creating conflicts, even wars.

The combat against terrorism, does not need a new pole of difficulties about tensions which will decrease the means devoted to the fight against the first.
Can one still believe or hope in the found clearness of the imperceptible, unstable US president, prone to or position sudden changes of mood of mood that its many tweets reveals?

The world public opinions have to appear! Peace does not relate to only the military conflicts of armies or fanaticized groups using the conventional armes, chemical, bacteriological and the nuclear weapon of massive destruction. The disorders and conflicts related to the climatic disordered state can modify already fragile world balance.

The hour serious, that is you do think about it? What do you hope to say and make?

Guy CREQUIE
Social observant French writer
French representative of ONG international of harmony - Messenger of the culture of the peace of UNESCO